real_image

Touristes, n’abandonnez pas la Tunisie 26' arabe & français

Magazine TV
Framevox

Contrairement à l’Europe, régulièrement victime d’attentats, la Tunisie n’a subi aucune attaque signée Daesh depuis maintenant deux ans. Pourtant, les touristes européens boudent toujours le pays, par peur. Une peur entretenue par exemple par la Suisse, qui met en garde les touristes contre le « risque d’actes terroristes ».

Les Tunisiens se sentent abandonnés et s’inquiètent, des touristes européens qui ne reviennent pas, c’est un pan majeur de l’économie qui s’effrite et des milliers de jeunes qui perdent leur emploi. Un vivier potentiel pour Daesh.

Année : 2017

Production : Framevox, Agnès Boutruche

Réalisation : Nadia Fares

Journaliste : Maurine Mercier

Montage : Chloé Seyssel

Diffusion : Magazine Temps Présent, Radio Télévision Suisse

Synopsis

La Tunisie est passée d’une image de carte postale à celle d’un pays où l’on peut se faire tuer alors qu’on se prélasse sur la plage. Les attentats sur la plage de Sousse en 2015 ont, semble-t-il, causé un dégât d’image irréparable. Pourtant depuis 2015, le pays n’a plus subi d’attaque de Daesh ou de ses franchisés, alors qu’en Europe, elles se succèdent (Paris, Bruxelles, Nice, Berlin, Londres, Manchester).

Les Tunisiens sont choqués par ces gouvernements européens – dont la Suisse – qui continuent encore aujourd’hui à dissuader leurs ressortissants de venir en Tunisie passer du bon temps, via les « conseils aux voyageurs » notamment, encore très alarmants.

« En plombant notre économie touristique, l’Europe abandonne la Tunisie progressiste, moderne, ouverte », voilà ce qu’estiment les Tunisiens qui se sentent abandonnés par leurs frères européens. Le secteur touristique est un des poumons économiques du pays. En 2010, avant la révolution, 4 millions d’européens étaient venus profiter du soleil. La révolution, puis les attentats ont provoqué une chute de plus de 65%.

L’absence de touristes, c’est un taux de chômage qui s’accroît, un désespoir social qui peut finir par mettre en péril la toute nouvelle démocratie, seule réussite des printemps arabes. Sans espoir, les jeunes sont tentés par les extrêmes, les femmes, très actives dans le secteur du tourisme, doivent rentrer à la maison. « Le non retour des touristes européens donne raison à Daesh », résume une hôtelière.

Temps Présent a rencontré ces Tunisiens qui comptaient sur nous autres européens. Ces Tunisiens pour qui une économie qui marche est le meilleur des barrages aux islamistes et aux extrémistes.

Film ici :
https://www.rts.ch/play/tv/temps-present/video/touristes-nabandonnez-pas-la-tunisie?id=8725738

© framevox

Projections et diffusions

  • jeudi 22 juin 2017 - RTS 1
  • vendredi 23 juin 2017 - RTS 2
  • lundi 26 juin 2017 - RTS 2